Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 08:17
Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin [Henry FORD (1863-1947), fondateur de la Ford Motor Company]

« Ca coûte trop cher, on ne peut pas le faire », « Les caisses sont vides », « Nous n'avons pas le budget pour payer cette activité pourtant socialement ou écologiquement importante ». Les problèmes de financement volent décidément de toutes parts ... Mais au fait, d'où vient l'argent ? A quoi sert-il ? Qui le produit (Est-ce coûteux ?) ? Pour qui ? Est-il rare ou abondant, et pourquoi ? Si ces questions basiques évoquent tout à coup pour vous un gros trou noir, ne vous étonnez pas, la sous-information est collective. Peut-être souhaite-t-on vous ménager de concepts hors de votre portée d'entendement ... Mais si vous prêt aux surprises, et vous serez surpris (voire en résistance), allez par exemple visionner ou télécharger sur notre site le très bon documentaire didactique «Money as debt » (la monnaie en tant que dette), nouvellement sous-titré en français : www.gtmonnaie.be.



Quel plaisir d'apprendre ! Il est pourtant des domaines qui, de par leur complexité apparente et leur multitude de concepts abstraits, inhibent ou émoussent toute forme de curiosité citoyenne. Il en va ainsi du monde bancaire et financier. C'est pourtant ce monde qui conditionne aujourd'hui la plupart de nos actes quotidiens. Son outil principal, l'argent, s'inscrit en filigrane derrière ce que nous faisons pour vivre. « Nos actions et possibilités d'action sont incroyablement conditionnées, encadrées, « contraintes » par un ensemble complexe d'informations numériques, que nous appelons la monnaie ».

Pourtant, peu d'entre nous se posent des questions à son sujet, au-delà de celle de son acquisition. Car l'argent est en effet rare (ou mal réparti), si rare même que nos gouvernements, soit les représentants de la société dans son entièreté, ne parviennent pas à financer des projets sociaux et écologiques de toute évidence nécessaire. Pourquoi ?

Nous allons vous apprendre ici (peut-être) deux choses :

  • Ce n'est plus l'Etat, soit le peuple, qui crée notre monnaie. Ce droit souverain a été cédé au système bancaire privé (les Pouvoirs publics disposent néanmoins de quelques outils pour influencer la création monétaire). Quand les recettes fiscales sont insuffisantes, le gouvernement est ainsi lui aussi réduit à devoir emprunter avec intérêts à ces organismes privés pour investir dans le domaine public et financer ses activités de services à la population.
  • L'argent n'est plus garanti par l'or. Cette équivalence est abandonnée mondialement depuis 1971.

A cause de cette ancienne équivalence et de sous information, l'argent est pourtant encore perçu comme une denrée rare qui peut faire défaut, alors même que près de 90% de l'argent que nous connaissons est créé à partir de rien par le système bancaire, par simple jeu d'écriture comptable. L'argent n'est plus qu'une virtualité, qu'une relation chiffrée entre les agents économiques !

« Ca coûte trop cher à la collectivité, on ne peut pas le faire ». « Les caisses sont vides ». « Nous n'avons pas le budget pour vous payer ». Ces répliques perdent, je le crois, petit à petit toute leur crédibilité, pour qui pense hors du conditionnement collectif, hors du système monétaire actuel.

Vous êtes vraiment les bienvenus pour discuter de tout ça avec nous ...


Pour promotion du Groupe de Travail citoyen sur la Monnaie,
Laurent Dombret

www.gtmonnaie.be

Partager cet article

Repost 0

commentaires